La mouche de l’olive : comment s’y préparer ?

On est en juin, il est temps de s’inquiéter de la mouche de l’olive. Elle est

mouche de l'olive

mouche de l’olive

déjà présente dans les vergers depuis le mois d’avril et n’attend qu’une chose : pondre ses oeufs !

Un petit rappel pour démarrer : la mouche de l’olive fait des dégâts uniquement sur les olives où elle pond ses oeufs entre 20 et 30°C. Ces oeufs vont devenir des larves puis une pupe (cocon de transformation en adulte) puis une mouche qui va sortir de l’olive. Ces étapes durent 1 mois quand les T° sont favorables, 2 mois en octobre et novembre. La mouche passe généralement l’hiver sous forme de pupe au sol et émerge au printemps.

Pour limiter ces sorties précoces de mouches, vous pouvez disposer des pièges en avril et mai sur vos oliviers (piège-bouteille, panneau jaune englué). A partir du mois de juin, on surveille la population également avec un piège mais uniquement les panneaux englués jaune pour plus de facilités. Un par verger suffit. En comptant les mouches régulièrement toutes les semaines ou tous les jours, on évalue le niveau de la population qui fera les premiers dégâts en juillet. On trouve ces panneaux chez tous les distributeurs de produits agricoles.

La mouche de l’olive mesure 4 à 5mm de long et de large; elle a une couleur dominante orange, sur la tête, les pattes et l’abdomen. Le thorax est gris avec des bandes noires. Les ailes sont transparentes avec un point noir minuscule à sa pointe.

Pour plus de renseignements, contactez-moi

La mouche de l’olive toujours d’actualité !

mouche de l'olive

mouche de l’olive

Il faut se méfier de la mouche qui dort !!!! Les fortes chaleurs de l’été l’ont certes un peu atténuée, mais la mouche de l’olive reprend son activité avec la baisse des températures. Depuis fin août, le piégeage augmente et les dégâts sont apparus, d’abord sous forme de piqûres, actuellement sous forme de trous de sortie des adultes. La saison n’est pas finie, il reste encore fin septembre, octobre et début novembre pour voir augmenter la dégradation des olives. Les dégâts sont moins importants qu’en 2014, mais la bataille n’est pas encore gagnée; si on la laisse faire, elle peut encore nous détruire un bon tiers de la récolte !

Que faire actuellement ? Pour les particuliers et les bios, le plus efficace, c’est l’argile…..à bien pulvériser sur toutes les olives, car cette pellicule blanche gêne la femelle pour pondre. A renouveler dès qu’il a plu ! Pour les producteurs raisonnés, en fonction de la date de récolte, 2 larvicides peuvent être utilisés. Les produits sont efficaces une quinzaine de jours et ne sont pas lessivables.

Pour plus de renseignements, contactez-moi

Le conseil du moment sur l’olivier : soyez attentifs, la mouche de l’olive est là !

Les premières captures de mouche de l’olive ont eu lieu cette semaine, sur le secteur de la Vallée des Baux de Provence (13).

Célia Gratraud Olivarbo – La mouche de l’olive

Certes, les olives sont encore trop petites et trop dures pour que la femelle puisse pondre dedans, mais il faut être vigilants et surveillez le grossissement du fruit pour intervenir au bon moment.

Les conditions climatiques sont favorables au développement de la mouche de l’olive, malgré un printemps et un mois de juin froid et pluvieux. En général, on observe les premières larves dans les olives à partir du 14 juillet. La mouche aussi va au bal …… !!!!